En 2019, la Coupe d’Afrique des Nations aura lieu sur les terres du champions en titre, le Cameroun.
Le désormais quintuple vainqueur est aussi le bourreau de nos Lions, défaits au tirs-au-but en quart de finale lors de la dernière édition.
Une sortie prématurée pour le groupe d’Aliou Cissé mais une belle leçon de réalisme qui doit leur permettre de mieux rebondir pour se qualifier et aller, qui sait, prendre leur revanche sur les Lions Indomptables.
Mais avant de rêver, il faut sortir de son groupe de qualification.

Se qualifier avec la manière

Dans leur groupe A, nos Lions sont opposés à Madagascar, au Soudan, vainqueur de la CAN en 1970, et à la Guinée Equatoriale, quatrième en 2015 : des adversaires à la portée de l’équipe sénégalaise sur le papier. Il fallait donc une bonne entame pour se rassurer et rassurer les 14 millions de Lions qui les encouragent après une série de matchs nuls post CAN.

Nous pouvons être fiers ! Nos Lions abordent les éliminatoires avec la manière en battant la Guinée Equatoriale 3-0 au stade LSS de Dakar.

Aliou Cissé est confiant, nous aussi !

Dans un match plein qui a démarré à 100 à l’heure, Moussa Sow a ouvert le score de la tête sur un corner dès la 40ème seconde ! Le joueur de Fenerbahçe a dû attendre la 73ème minute pour marquer son second but libérateur avant qu’Idrissa Gueye (sûrement le meilleur joueur sur le terrain) ajoute le 3ème but au bout des arrêts de jeu (90e+3).

Entre le premier et le second but, le jeu a été plus poussif, sûrement le résultat d’une saison chargée pour chaque joueur entre leur championnat et la CAN 2017.
Heureusement, la confiance est là, à l’image du coach Aliou Cissé qui s’exprimait sur l’essentiel : la victoire et la première place du groupe.
Prochaine étape sur la route du Cameroun en mars 2018, Madagascar qui a battu le Soudan 1-3.

Une année importante pour nos Lions

Si les éliminatoires pour la CAN 2019 débute cette année, c’est aussi les qualifications pour la Coupe du Monde 2018 en Russie qui se poursuivent. Ce sera l’an prochain l’événement sportif mondial incontournable auquel le Sénégal peut espérer participer après son unique mais superbe parcours en 2002.
Pour le moment, nos champions sont en ballotage défavorable après une victoire et une défaite, mais la double confrontation face au Burkina-Faso dès les 28 août et 5 septembre prochains sera décisive (et sur laquelle je reviendrai plus longuement dans un prochain article).

Nous savons tous que nos Lions vont nous rendre fiers !
Nous sommes 14 millions de Lions derrière nos Gayndés !

Karim